@ Ma smala et moi: Back to school

22 août 2013

Back to school

7 semaines passées à vos côtés sans jamais me lasser. Et aujourd'hui, c'est déjà la rentrée.

J'ai un pincement, là, en pensant à mon "bébé" qui commence la 3ème Harmos (le CP en France). Les choses sérieuses. Les évaluations et la course à la performance. J'appréhende et j'espère que tout se passera au mieux.

Le saut dans l'inconnu. De nouvelles maîtresses. De nouvelles exigences. Sauras-tu t'y adapter ? Et tes copains ? Seront-ils sympa et trouveras-tu ta place dans le groupe ?

Et toi, A., assumeras-tu le fait d'être le "plus petit des grands" en 2ème Harmos (la GS pour la France)? Est-ce que je n'aurais pas dû retarder ton entrée à l'école d'une année pour te laisser vivre encore un peu ta vie d'enfant ?

C'est le coeur gros que j'ai préparé vos affaires d'école.



J'aurais aimé vous garder auprès de moi encore un peu. Profiter de vivre sans horaire, sans regarder la montre tout au long de la journée, sans crier pour que vous vous dépêchiez. Manger à pas d'heure. Traîner, tous ensemble, dans notre lit au réveil.

Ce matin, il y a un grand vide. Il me manque une partie de moi.

Je vous confie à d'autres qui vous aideront à grandir. Avec qui vous partagerez des souvenirs. Sans moi. Je n'en aurai que quelques brides, ici et là.

Alors que, souvent parfois, je rêve d'un moment rien qu'à moi, pour souffler, dès que vous êtes loin de moi, vous me manquez. C'est viscéral, j'ai beau faire des efforts, ça revient, toujours. La dualité de certaines mamans dont je fais partie.

Je sais que d'autres en rêvent, de cette rentrée. Pas moi.

Je voudrais vous garder au creux de moi, encore un peu. Vous protéger
et vous faire grandir à votre rythme.

Je voudrais vous gardez au chaud, près de moi. Vous serrez encore et encore quand j'en ai envie.

Mais j'essaye de me raisonner, car je sais que cela fait partie de votre développement et que, malgré toutes mes craintes, vous ne vous en sortez pas si mal. J'apprends à vous faire confiance et à vous laisser voler de vos propres ailes.

Il paraît que c'est cela le rôle d'une maman : donner des racines et des ailes. Vous apporter de la stabilité, un endroit où vous vous sentez bien et être à votre écoute. Et vous apprendre aussi l'autonomie, vous aider à grandir et à vous éloigner progressivement.

Mais, pffff, que ce deuxième objectif est parfois est difficile à mettre en pratique ...

1 commentaire:

  1. Oh c'est déjà la rentrée chez toi ! bouhouhou
    C'est dans 2 semaines chez nous!
    bon courage.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...