@ Ma smala et moi: (Re)trouver sa place

31 août 2013

(Re)trouver sa place

Depuis une semaine, N., 3 ans, erre dans la maison.

Depuis une semaine, N. se sent seul.

Depuis une semaine, N. s'ennuie.

Depuis une semaine, N. fait du collé-serré dans nos jambes.

Depuis une semaine, ses frères ont recommencé l'école et il n'a donc plus personne pour jouer avec lui (L. est encore trop petite à son goût ^__^).

C'est une situation nouvelle pour lui comme pour nous qui va nécessiter, je pense, un temps d'adaptation.

On se rend compte qu'il a peu l'occasion de s'occuper tout seul. Qu'en sa qualité de troisième de la fratrie, il a toujours été entouré puis intégré aux jeux de ses frères. Qu'on a perdu l'habitude de s'occuper d'un seul de nos enfants (parce qu'on a pas mal d'autres choses à faire dans la journée, ahem), même si on essaye de faire attention de leur accorder un moment privilégié à chacun au cours de la journée.

Nous avons la chance d'avoir une fratrie qui s'entend plutôt bien et dans laquelle, tous les enfants jouent les uns avec les autres. Qui plus, qui moins. Certains sont plus solitaires que d'autres. Certains suiveurs, d'autres meneurs. N., même s'il a ses intérêts propres et qu'il est le plus petit, se laisse volontiers entraîner dans les "délires" de ses 2 grands frères.

Depuis une semaine, il doit réapprendre à créer son propre univers. Et cela ne va pas de soi. Jouer au foot ? Il lui faut un partenaire, maman ou papa en l'occurrence. Jouer au playmobils ? Personne pour dialoguer. La pâte à modeler est nettement moins drôle quand on ne peut pas faire de bêtise à deux (ou trois). Et tous les autres copains du quartier ont également repris l'école ...

Heureusement, dès la semaine prochaine, il prend lui aussi le chemin de l'école maternelle. Une nouvelle étape dans sa vie de désormais grand garçon. Après la propreté cet été et l'abandon de la lolette prochainement (une chose après l'autre, on ne veut pas trop le brusquer en faisant tout en même temps).

Et je ne vous cache pas qu'il a hâte. De faire comme ses frères ! Et d'avoir des maîtresses rien qu'à lui. De pouvoir raconter ce qu'il a fait pendant les repas en famille.

A tel point que, quand nous sommes allés, ensemble, visiter les locaux et faire connaissance avec les personnes qui s'occuperont de lui, il ne voulait pas repartir et m'a fait une crise monstrueuse avec regard-assassin, NON-résolu et lèvre-inférieure-pendante-de-quand-je-boude. Charmant, surtout pour un premier contact.

L'a du caractère mon bonhomme ? C'est la preuve qu'il n'attend plus que ça ? Ah bon ... ^__^

3 commentaires:

  1. Oh, il a l'air d'errer comme une âme en peine ton bonhomme, ça fait de la peine. Heureusement il y a l'école dans une semaine, ça va swinguer avec les copains/copines.

    RépondreSupprimer
  2. Oh mais c'est sûr ce ne doit pas être évident de perdre ses copains de jeux et d'apprendre à s'occuper seul. Apparemment le début de l'école tombe à pic, il va adorer! Et L. va aussi apprécier d'avoir sa maman pour elle toute seule ;-) Bisous!

    RépondreSupprimer
  3. mais oui c'est signe de motivation ! :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...