@ Ma smala et moi: Les écouter jouer ...

15 nov. 2013

Les écouter jouer ...

Nous avons fait le choix (enfin surtout moi puisque je suis plus à la maison que papa "petit plat") d'élever nos enfant sans trop recourir aux écrans quels qu'ils soient.

Qu'on s'entende bien : nous n'avons rien contre un dessin animé de temps en temps (de préférence en DVD histoire de maîtriser ce qu'ils visionnent), une petite série de jeux sur la tablette, mais ce n'est pas régulier et souvent la semaine passe sans rien avoir regardé.

Maman un peu geek sur les bords (encore que, je ne suis pas non plus complètement accro mais un peu quand même), je fais de mon mieux pour limiter ma consommation dans la journée et je me rattrape dès qu'ils sont au lit (uh, uh, pas bien !).

Tout ceci pour dire que nous avons privilégié les moments partagés à lire des histoires, beaucoup d'histoires, à jouer ensemble à des jeux de sociétés, à bricoler (quoique trop rarement à mon goût), à cuisiner, à construire, etc.

Je ne sais pas si ceci découle de cela, mais les "petits plats" ont une imagination débordante et s'inventent tous les jours des histoires incroyables, dans lesquelles ils vivent plein d'aventures extraordinaires. Ils se couchent le soir en jouant et se réveillent le lendemain en reprenant le jeu là où ils l'avaient laissé.

C'est particulièrement vrai, en ce moment, avec les Playmobils. Avec trois petits garçons qui aiment, (que dis-je adorent) ces figurines, en demandent à leurs anniversaires respectifs et Noël, nous avons de quoi recréer des mondes imaginaires à l'infini.

Un château de Kapla attaqué par des Playmobils : comment mêler plusieurs univers

Mais pour bien jouer, il faut aussi qu'ils racontent l'histoire qu'ils vivent, de préférence à haute voix. Et c'est là qu'on se rend compte que la lecture de multiples livres et bandes-dessinées a laissé des traces et que la langue française n'est décidément pas facile du tout ^__^

J'ai en effet découvert récemment que les "petits plats" vivaient leurs aventures à la manière des livres pour enfants et au passé simple, s'il vous plaît !

Transcription d'une aventure choisie au hasard, tout droit sortie de la bouche de M., 7 ans :

"Tu es fait, Robin, tu es mon prisonnier !"

Mais Robin prenda (sic) son arc et couri (re-sic) vers le château. Prince Jean perda (re-re-sic) sa trace…

Et je dois bien l'avouer, quand je les surprends en train de se raconter une aventure, je m'arrête un moment et j'écoute mes enfants jouer 

8 commentaires:

  1. S'arrêter et écouter ses enfants jouer : un vrai bonheur de parents ! Je me régale très régulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois, je m'arrête presque de respirer pour ne pas casser le charme ;-)

      Supprimer
  2. J'adore aussi les entendre maltraiter la langue française au passé simple ! Il faut dire que c'est loin d'être évident...

    RépondreSupprimer
  3. Du bonheur à l'état pur. C'est vrai que ça peut un peu chatouiller les oreilles mais c'est tellement mignon. Il faut que tu félicitas (sic) tes gars de ma part, je suis ultra fan du château de Kapla attaqué par les Playmobils. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je transmets les félicitations à qui de droit. Merci !

      Supprimer
  4. Ce château en Kapla est magnifique! Mon5ans serait fou, je vais lui montrer demain... Ici on a un peu délaissé les playmos pour lego . Félicitations aux joueurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !

      Kapla et Playmobil, des grands must chez nous ;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...