@ Ma smala et moi: Petit enfants, petits soucis, grands enfants, ...

16 mai 2014

Petit enfants, petits soucis, grands enfants, ...


... grands soucis.

J'avais prévu d'écrire un billet sur un tout autre sujet. Et me voilà rattrapée par le quotidien. Enfin, rattrapée surtout par un mot laissée par la maîtresse de M.

Pour rappel, M., bientôt 8 ans, a sauté une classe il y a un peu plus de deux mois et demi. Il s'éteignait gentiment dans le niveau inférieur, perdant tout d'abord sa motivation, puis sa joie de vivre.

La décision avait été difficile à prendre, tant nous étions plein de doutes. Mais au final, le changement a été bénéfique, M. trouvant rapidement ses marques, s'intégrant facilement parmi ses nouveaux camarades.

Ce qui avait fait pencher la balance, entre autre, en faveur du changement, c'était son attitude en classe que la nouvelle maîtresse jugeait positive.

Jusqu'au billet reçu aujourd'hui ...

Depuis notre retour de vacances, M. n'écoute pas. Ne respecte pas les consignes. Ni la maîtresse.

J'avais déjà remarqué un changement de comportement à la maison. S'il était toujours partant pour faire ses devoirs, sans que je doive le lui rappeler plusieurs fois, son attention, sa concentration laissaient à désirer.

Son esprit vagabonde. Il pense au livre qu'il était en train de lire quelques minutes auparavant. Au prochain jeu qu'il va partager avec ses frères. A ce qu'il pourrait faire pour son anniversaire. Bref, à tout sauf à son travail.

Ma patience a été mise à rude épreuve. Les devoirs prenant des allures de parcours du combattant et s'éternisant plus d'une heure chaque jour.

Mes nerfs ont même lâché hier après la énième remarque lui demandant de se concentrer, de ne pas tenir sa tête d'une main, de s'asseoir correctement. Après la énième faute "bête", le mauvais verbe conjugué, la fiche qui s'éternise.

Le soir, j'en ai pleuré, sentant la situation m'échapper complètement. Je me suis sentie tellement démunie.

Et aujourd'hui, la confirmation des mes craintes. Ce que j'observais à la maison se produisait aussi à l'école ... Non respect des consignes, manque de soin apporté à son travail, attitude passive. J'en passe et des meilleures.

Le ciel m'est un peu tombé sur la tête. M. si motivé, si fier il y a deux mois, M. a changé.

Il n'a pas encore compris, j'ai l'impression, l'importance, les enjeux qui sont déjà ceux de l'école à son âge. Il prend tout à la légère, préférant de loin ses jeux, son univers, ses livres. Il me dit qu'il trouve le temps long, qu'il s'ennuie dès qu'un exercice lui prend trop de temps.

Autant, avant, je comprenais son ennui parce qu'il maîtrisait déjà parfaitement les notions, autant maintenant, je n'y arrive pas tant il a de choses à rattraper, à apprendre, à découvrir.

Et je suis surtout perdue, ne sachant pas comment lui ouvrir les yeux, à lui faire comprendre, malgré de longues discussions, des explications emphatiques (ou pas, parfois, je n'en suis pas fière, croyez-moi) que son comportement n'est pas celui à avoir.

Aujourd'hui, moi qui essaye - en règle générale - d'avoir une éducation bienveillante, basée sur la confiance et la communication, je me suis trouvée à faire du chantage. Une chose que je déteste, à laquelle je m'étais promis de faire recours le moins possible.

J'ai demandé à mon fils de faire des efforts, de changer d'attitude - tout du moins en classe - sous peine de ne pas fêter son anniversaire avec ses copains.

Je ne savais plus quelle méthode utiliser pour le faire réagir et j'ai utilisée la pire ...

Et depuis cette après-midi, j'ai la boule au ventre, les larmes au bord des yeux et le coeur en morceaux.

Il paraît que je n'ai encore rien vu.

Rendez-vous est pris avec la maîtresse, j'espère qu'elle aura des solutions plus intelligentes que les miennes à proposer.

En attendant, je vais essayer de digérer la perte d'une partie de mes illusions de maman et espérer que M. réagisse sans que j'aie à appliquer la menace annoncée.

7 commentaires:

  1. Courage! ce n'es pas évident, mais c'est passager.. Il ya des phases, la prochaine sera meilleure!

    RépondreSupprimer
  2. On réagit comme on peut, ne culpabilise pas ! J'espère que vous trouverez une solution avec la maîtresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ! Peut-être aura-t-elle quelque chose à nous proposer ?

      Supprimer
  3. J'espère qu'il comprendra et que vous trouverez une solution. Bises.

    RépondreSupprimer
  4. Courage, ton billet m'a beaucoup touché et je suis triste de te savoir si démunie. J'espère que la situation va s'arranger et ne culpabilise pas, il faut parfois s'adapter et faire quelques entorses à nos principes.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...