@ Ma smala et moi: juin 2014

30 juin 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #19

C'est pas chouette :

  • le retour du mauvais temps pile-poil quand il ne faut pas
  • M. a fleur de peau qui réagit au quart de tour dès qu'on lui tient tête
  • passer son temps à se croiser sur le pas de la porte avec papa "petit plat"

C'est chouette :
  • sentir que les vacances approchent : les "petits plats" font le compte-à-rebours des jours qui restent
  • le mois de juin qui touche à sa fin ! Youhouhou !
  • les bulletins scolaires de M. et A. : ils ont de quoi être très fiers
  • les joutes sportives de la maternelle avec mes trois garçons. N. était aux anges !
  • trouver le meuble qui nous manquait pour finir l'aménagement de notre bureau familial
  • s'occuper du cadeau commun pour les maîtresses de A. (j'avais peur de m'ennuyer pendant cette fin d'année scolaire ^__^)

L'équipe de choc pour les joutes de la maternelle ^__^

Faire les soldes chez Orchestra
et revenir aussi avec des habits non soldés ...

Bien sur toute la ligne : il peut être très fier de lui !

Journée de pause au Mondial ?
Les "petits plats" font leur propre championnat ^__^

Trouver des livres gratuits (!) à la Braderie

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

25 juin 2014

Le casse-tête des invitations d'anniversaire

Il fallait bien que cela arrive un jour …

Une connaissance (je n'ose volontairement pas parler d'amie) vient de piquer franchement la mouche parce que M. n'a pas invité son fils à son anniversaire.

Même si je sentais/je savais que c'était un sujet un peu sensible (comme tout ce qui touche à ses enfants, - l'école en particulier), je croyais encore, qu'en tant qu'adulte, mature, vaccinée et responsable, elle aurait le recul pour comprendre la situation.

Avis de tempête pour cause d'anniversaire

M. et son fils ne sont pas, pour poser clairement la situation, les meilleures copains du monde mais, quand il arrive qu'on se retrouve, ils jouent ensemble.

Ils font du foot, mais pas dans la même catégorie.

Ils étaient en classe ensemble avant que M. saute une année, sans être extrêmement proches.

Vu la taille de notre famille, le nombre d'enfants invités aux divers anniversaires est volontairement limité. M. avait le droit d'inviter 8 copains. Il n'a pas choisi le petit garçon en question.

Alors oui, ce sont des gens généreux, qui sont systématiquement invités à l'anniversaire de N. parce qu'ils l'aiment beaucoup, même s'ils ne font pas partie de notre famille. Oui, le papa de ce petit garçon prend papa "petit plat" pour aller au tournoi de foot (et moi je vais les rechercher plus tard étant donné qu'on n'a qu'une voiture), mais je n'imaginais pas une réaction si excessive pour une simple non-invitation.

Je suis fâchée d'une telle attitude et en même temps, je ressens de la culpabilité alors que je n'ai pas l'impression d'avoir quelque chose à me reprocher.

J'ai toujours refusé de me mêler des amitiés de mes enfants si cela n'était pas nécessaire. Il y a des enfants que j'apprécie moyennement, je ne m'en cache pas, mais j'essaye d'avoir l'esprit ouvert et surtout d'être tolérante.

Je ne comprends donc cette volonté de faire un prêter pour un rendu. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai invité des copains de M. à la maison sans rien recevoir en retour. Je ne m'amuse pas à ces choses-là.

J'essaye de m'entendre avec le plus de monde possible, en gardant à l'esprit que ce n'est pas parce que les parents sont proches que leur progéniture va obligatoirement l'être.

Bref, une réaction un peu à chaud, parce que je vis un peu dans le monde des Bisounours et que cela me joue encore souvent des tours.

Sélection du 26 juin 2014

23 juin 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #18

C'est pas chouette :
  • ne plus être trop motivée par mon job actuel
  • être débordée de toute part (ce mois de juin va m'achever ^^)
  • N. qui tombe du toboggan, sur les dents (entre lui et L. avec sa cicatrice sur l'arcade sourcilière, je passe pour une vraie mère indigne …)
  • se prendre un orage en sortant du train et arriver archi-trempée à la maison 10 minutes plus tard

C'est chouette :
  • trouver une parenthèse dans mon emploi du temps de dingue pour voir la marraine de L.
  • une sortie avec une amie dans un délicieux restaurant asiatique
  • la course d'école de A. sous le soleil
  • cueillir des fraises avec les copains
  • faire des confitures qui sentent trop bon
  • vivre foot pendant tout le week-end, d'abord pour papa "petit plat", ensuite pour M. et A.

Cueillir des fraises avec les copains 
Mioum … !

Adopter les nouvelles Polly Pocket de sa maman ^^

Soutenir son papa qui n'a plus 20 ans 

Perdre quelques kilos de kératine

Mais que peut bien faire N. ?

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

18 juin 2014

Fais ce que tu crois juste …

… selon ton coeur, car on te critiquera de toute façon - E. Roosevelt

Je ne fais pas partie des mamans qui apprécient de laisser leurs enfants afin de faire une pause, de respirer, de prendre du temps pour elles.

J'ai parfois honte de l'avouer quand j'entends mes amies, quand je lis certains blogs, même si je les comprends, que je les envie aussi parfois (je ne suis pas à une contradiction près), je fais partie de celles qui aiment avoir leurs enfants tout près d'elles.

Qu'on s'entende bien, je ne les couve pas non plus, ils ont leur vie, leurs activités, mais je me sens bien quand je les récupère et que je peux aller leur faire un bisou avant d'aller me coucher. Je me sens alors apaisée.

C'est viscéral. Et aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours fonctionné ainsi, que ce soit avec mes parents qui s'absentaient passablement, puis avec papa "petit plat" qui voyageait beaucoup. Un mal-être, une tristesse m'envahit dès que je dois me séparer de ceux que j'aime. C'est plus fort que moi, je ne profite pas, je n'apprécie pas du tout ces moments de séparation.

J'ai la boule au ventre, j'ai l'ennui et je compte les jours qui me séparent des retrouvailles.

J'essaye de le faire ressentir le moins possible à mes enfants, en prenant l'air détaché, en les encourageant à être indépendants (faites comme je dis, pas comme je fais, toussa, toussa).

Même si elles sont rares, certaines personnes peignent le diable sur la muraille et prédisent le pire développement pour mes enfants : un manque de confiance en eux, des difficultés d'intégration, des problèmes de séparation pour eux aussi, j'en passe et des meilleures.

Au risque de les décevoir, rien de tout cela pour l'instant. Tout au plus, M. est-il un peu casanier et n'aime pas beaucoup dormir à l'extérieur, mais c'est surtout une question de caractère, s'agissant d'un petit garçon très (trop) sensible.

Deux fois par année environ, j'essaye de lâcher prise et ils vont quelques jours chez mes parents qui habitent à environ 150 kilomètres de chez nous (je vous rassure, nous les voyons souvent en plus de ces deux périodes, hein !).

Ce n'est vraiment pas un moment que j'apprécie. Je fais en sorte de ne jamais être à la maison pour ne pas voir les pièces vides. Pour ne pas entendre le silence. Le bruit de mes pas qui résonne. Je me prévois mille activités pour ne pas avoir le temps de penser à eux.

Au final, je suis encore plus fatiguée que quand je dois gérer tout mon petit monde et je n'ai pas avancé d'un iota à la maison puisque je n'y suis jamais …

Je me demande souvent comment je faisais quand ils n'étaient pas là ? De quoi était faite ma vie ? À quoi je consacrais mes journées ?

Une chose est sûre : je dormais plus ^__^

"On en peut donner que deux choses à ses enfants :
des racines et des ailes"

Proverbe juif

Mais cette situation me fait aussi beaucoup réfléchir. Est-ce que je m'efface trop au profit de mes enfants ? Est-ce que je les couve trop ? Les protège trop ? Quel image est-ce que je leur envoie ? Est-ce que je devrais beaucoup plus penser à moi pour ne pas avoir des regrets plus tard ?

Car oui, j'en ai bien conscience, un jour, ils vont quitter la maison et je vais réellement devoir vivre sans eux …

Mais je crois que cette séparation se fera progressivement, chacun à son propre rythme : je les verrai grandir, s'épanouir, faire leurs propres expériences, se tromper, gagner, mûrir et, petit à petit, se détacher de moi pour que je puisse, à mon tour, les laisser voler de leurs propres ailes tout en ayant le coeur léger, car je saurai que je leur aurai donné quelques-uns des meilleurs moments de ma vie et que, surtout, j'aurai fait de mon mieux.

Quand j'y pense, mes doutes s'évanouissent. C'est mon choix, je l'assume, j'ai décidé d'être le plus possible à leurs côtés quand je pense qu'ils avaient besoin de moi et moi d'eux (et j'ai la chance d'avoir eu ce choix, ce n'est pas le cas de tout le monde, j'en ai conscience). Viendra un moment où je serai moins indispensable et alors mes priorités changeront.

16 juin 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #17

C'est pas chouette :

  • avoir mal dans le bas du dos depuis 2 jours
  • tenter une postulation pour changer complètement d'activité professionnelle, mais ne plus trop y croire

C'est chouette :
  • apprendre que M. passe l'année après tous les efforts qu'il a faits
  • A. qui est invité, par un copain et ses parents, à dormir dans une roulotte
  • N. qui écoute en boucle des histoires de Miniloup sur son lecteur CD et qui rit à chaque fois
  • mettre plein de jolis petits habits à L. J'ai l'impression qu'elle a une garde-robe inépuisable
  • une soirée, bien agréable, entre filles
  • avoir fait une folie et être comme une petite fille
  • regarder le premier match de notre équipe nationale au Brésil, tous ensemble, avec des maillots/t-shirts/tops aux couleurs de notre pays (me suis prise au jeu en voyant l'excitation de mes enfants ^^)

Du solei, des températures en hausse, un jet d'eau. Le bonheur ...

Atelier tricot-main selon une technique apprise à l'école

Manger une glace comme les grands

Plus tard, elle sera styliste. Look été 2014 : barboteuse et bottes de pluie

Je suis faible … Gniiiiii !

Au taquet 4 heures avant le match !

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

13 juin 2014

#2014projet52 : retour sur les photos de mai

Vous avez demandé le retour sur ma participation du mois de mai au projet photos de Millie du blog C'est quoi ce bruit ? Ne quittez pas, ça arrive …

Toutes mes photos ont été publiées sur Instagram avec le hashtag #2014projet52. N'hésitez pas à m'y retrouver.

Semaine 18 : Alphabet


M. a sauté une classe après les vacances de Carnaval. Outre le rythme de travail plus élevé, les devoirs plus nombreux, il y a aussi pas mal de notions à rattraper … En particulier dans la graphie, il doit mémoriser presque toutes les lettres majuscules que ses nouveaux camarades ont déjà vues. Mais il y met du coeur et de la volonté et ça se passe plutôt bien.

Semaine 19 : Sur la route

Ma maison se transforme régulièrement en piste de course pour voitures. Elles sont alignées, avec précaution, l'une derrière l'autre, sur deux colonnes. Le départ est ensuite donné et s'est parti pour plusieurs tours d'îlot de cuisine, à grand renfort de vrombissement de moteur. Les commentaires vont bon train et les cris fusent si mistinguette L. s'approche un peu trop près ^__^


Semaine 20 : Animaux

Je ne le cache pas, j'ai franchement manqué d'inspiration pour cette semaine. Sans doute parce que, depuis bientôt une année, nous avons dû trouver un nouveau foyer à notre poilu pour cause de très forte allergie - soudaine - de M. aux poils de chat et de chien. Après pourtant 7 ans de cohabitation sans problème. J'aurais bien eu nos zoizeaux squatters à photographier, mais ils n'étaient pas très coopératifs ^__^ Je me suis rabattue sur un visiteur de passage, dans un coin de notre jardin potager. Lequel visiteur s'est même laissé caresser après avoir servi de modèle.


Semaine 21 : Eau

C'était une semaine sur les chapeaux de roues. J'ai couru à gauche et à droite avec/pour les enfants et je n'ai pas pris le temps de penser au thème de la semaine. Et puis, un soir, le ciel s'est chargé, a viré au gris foncé et un orage s'est abattu sur nous. Très vite, le soleil a percé laissant apparaître un magnifique arc-en-ciel qui enjambait notre quartier. La talentueuse Maman Taupe, ma voisine, en a fait une photo encore plus belle (elle a une vue plus dégagée ^__^)


Je vous retrouve très, très bientôt pour une petite rétrospective des photos du mois de juin sur les thèmes de Dans mon sac, Souvenirs d'enfance, Nature, Photographier.

projet-52-milie-logo

11 juin 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #16

C'est pas chouette :

  • mon manque de temps sur la bloguosphère (je vous lis, mais impossible de trouver le temps de vous laisser des petits mots régulièrement) et, de ce fait, des articles au compte-goutte
  • M. qui peine à trouver le sommeil : quelque chose le travaille, mais je n'ai pas encore trouvé quoi
  • mistinguette L. qui continue a grimper partout et qui fait chute sur chute

C'est chouette :
  • les 6 ans de A., en forêt, avec ses amis : un joli moment, avec une super petite équipe
  • N. qui fait sa première course d'école à 3 ans et demi. Il n'était que fierté et est parti sans même me dire au revoir ^__^
  • le réaménagement de notre bureau qui a bien avancé
  • la première plage de l'année. La frileuse que je suis n'a pas osé se baigner, mais le reste de la famille a été beaucoup plus courageux …
  • le sourire de A. quand on l'a emmené manger chez l'ami Ronald pour son anniversaire
  • une fin d'après-midi dans la piscine du parrain et de la marraine d'A. suivie d'une grillade

4 boîtes complètes : gniiiiii !

A. voulait un gâteau avec une montagne, un lac et un drapeau suisse ^__^

En pleine construction d'une maison pour hérisson

Championnat du monde de lancer de chaussures hors de la voiture.
Vainqueur toutes catégories confondues : mistinguette L. !

Puzzle à quatre mains

Rainbow bracelets

Passion chaussures

On attaque la réorganisation du bureau ...

Au retour de la plage, assister à l'atterrissage d'une montgolfière

Se prélasser dans la piscine

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

7 juin 2014

6 ans ♥



Dans ma fratrie de quatre enfants, sa venue au monde est celle qui m'a le plus marquée.

Passer d'un à deux enfants alors que l'aîné me comblait de bonheur me travaillait passablement.

Et puis, il est arrivé et rien n'est allé comme je l'avais imaginé.

Un AVC (accident vasculaire cérébral) du nourrisson est venu bouleverser mon univers jusque-là plutôt préservé. Suivi de près par une méningite. Tout ça en un mois et demi. Autant dire que l'été 2008 a été le pire de toute ma vie.

Avec lui, j'ai découvert les hôpitaux, les examens multiples et douloureux.

J'ai appris l'angoisse, la peur, la révolte aussi.

Je me suis interdit, dans un premier temps, de m'attacher à lui. Trop peur de souffrir encore plus, de le perdre, de lui en vouloir inconsciemment.

Et puis je l'ai vu se battre, faire front mieux que moi. Subir stoïquement des situations qui me retournaient les tripes.

Et grâce à lui, j'ai appris le sens du mot "courage".

J'ai fait front avec lui. Je l'ai aimé à 1000%. Je ne pouvais pas le laisser mener son combat seul. Depuis, je n'ai plus jamais baissé les bras. Je lui devais bien ça.

Je l'ai vu affronter la vie. Franchir étape après étape. Déjouer un après l'autre les pronostics ultra-pessimistes du corps médical.

Grâce à lui, j'ai appris ce que signifiait le mot "volonté".

Miracle ? Chance ? Cela n'a aucune importance à mes yeux. Je crois en lui et je lui fais confiance. Il créé son chemin sans suivre celui des autres.

Aujourd'hui, mon "bébé" fête ses 6 ans !

Mon petit garçon qui risquait d'avoir des problèmes moteurs, de ne pas pouvoir s'alimenter seul, d'avoir des déficits d'apprentissage, ce petit garçon à l'avenir sombre - si l'on en croyait les médecins - fait aujourd'hui du foot (et est plutôt bon si j'en crois les commentaires au bord du terrain), mange comme 4 (quand le menu lui convient, naturellement) et est un des leaders de sa classe.

Un p'tit gars bien dans ses baskets.

Il est emphatique, drôle, tendre. Très indépendant aussi. Il s'entend plutôt très bien avec ses frères et sa soeur. Il a des "potes" qui compte beaucoup pour lui. Une vie sociale bien plus développée que la mienne ...

Il en veut. N'aime pas quand les choses lui résistent et réessaye jusqu'à parvenir à ses fins.

Il me ressemble, physiquement, mais aussi dans sa manière d'être. Respectueux des règles. Un poil maniaque. Volontaire.

Mais aussi ultra sensible si quelqu'un ou quelque chose le bouleverse. Il pleure rarement, mais quand ça lui arrive, les chutes du Niagara ont de la concurrence ^__^

C'est mon héros, ma fierté. J'ai envie de le crier sur les toits !

Joyeux anniversaire mon coeur. T'avoir à mes côtés, en pleine forme et avec ta force de caractère, est sans doute ma plus grande victoire ♥

2 juin 2014

Et la semaine écoulée, alors #15

C'est pas chouette :

  • Courir, toujours courir et avoir l'impression de ne jamais arriver à faire tout ce que je devrais
  • M. a fleur de peau le jour de la fête d'anniversaire avec toute la famille
  • Notre bureau, en pleine transformation, qui ne ressemble plus à rien

C'est chouette :
  • A. qui joue un match de foot contre l'équipe du village voisin (il n'était que fierté ^__^)
  • Regarder A. qui joue avec sa soeur
  • Un passage chez le géant suédois (même le chargement sur le parking a été une sacré prise de tête ...)
  • fêter l'anniversaire de M. et A. entourés de leurs parrains-marraines et de leurs grands-parents.
  • Sortir avec une nouvelle amie et découvrir une belle personne

Moment de complicité 

Séance gymnastique ^__^

Atelier gommettes Barbapapa de Pâques …

Le géant suédois : un lieu de perdition !

Happy birthday M. et A. !!!

Nouveau look audacieux 

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

1 juin 2014

8 ans ♥



Il est arrivé dans ma vie un peu par surprise, mais il l'a remplie en l'espace de quelques semaines.

Il m'a donné un statut, a fait de moi une maman.

C'est un petit garçon plein de paradoxes, parfois difficile à suivre et à cerner.

Un faux dur qui cache une sensibilité extrême.

Souvent à fleur de peau, ses réactions continuent à me surprendre et à me désarmer.

Il est assez casanier et passe de longues heures à lire, pelotonné dans le canapé ou couché à même le sol.

Son esprit vagabonde plus souvent qu'à son tour et je le surprends régulièrement entrain de chuchoter, de se raconter des histoires. Son monde à lui. Mon petit homme rêveur.

Je dois d'ailleurs souvent l'appeler une dizaine de fois pour qu'il revienne sur terre et me réponde.

Il a sauté une classe après les vacances de carnaval. Si tout se passe bien au niveau intellectuel ("tu sais, maman, mon cerveau fonctionne de nouveau !"), au niveau du comportement, il y a encore quelques petites difficultés.

Il aime regarder "C'est pas sorcier"ou les "Mystérieuses Cités d'Or", parle, parle et parle encore.

Il s'entend plutôt bien avec ses frères et soeurs, même si, parfois, il n'arrive pas à gérer ses émotions et, de ce fait, ses réactions sont un peu extrêmes (des torrents de larmes pour un sourire "déplacé" sont légion ...)

Il grandit, s'émancipe petit à petit, mais a encore besoin d'un cadre, de bras et de paroles rassurants.

Notre petit rituel, chuchoté quotidiennement au creux de l'oreille, est encore important pour lui (comme pour moi ^__^) "Tu sais quoi ? Je t'aime !"

C'est mon coeur, mon corps, ma vie qui marche à mes côtés et j'ai encore de la peine à croire qu'il ait déjà 8 ans.

Joyeux anniversaire mon bébé d'amour grand, je t'aime de tout, tout mon 

Sélection du 2 juin 2014

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...