@ Ma smala et moi: Sa revanche sur le destin

21 nov. 2014

Sa revanche sur le destin

Quand, il y presque 6 ans et demi, on nous a annoncé que A. ne pourrait sans doute jamais se nourrir seul, ni se déplacer et encore moins suivre un cursus scolaire normal, mon monde s'est écroulé.

On nous brossait un portrait guère réjouissant de ce qui attendait notre petit garçon de tout juste 24 heures.


Comme la plupart des mamans, j'ai instantanément eu une énorme boule au ventre en pensant à son avenir, mais surtout, j'appréhendais le regard des gens sur lui, les moqueries, la méchanceté.

Les premiers temps, j'avais l'impression que les regards étaient fixés sur lui.

Et puis, très rapidement, je l'ai senti fort, volontaire : un vrai guerrier. Je ne saurais expliquer d'où me venait ce ressenti, mais jamais je n'ai pensé qu'il baissait les bras.

Je lui ai alors fait une confiance aveugle. J'ai cru en lui, je lui ai fait confiance et j'ai décidé de faire comme si rien ne c'était passé. Avec lui, mais aussi avec les autres.

Dans un premier temps, j'ai caché la vérité, mis à part à mes proches, mes amis et au staff médical. Les autres n'avaient rien à savoir de plus.

Il a fréquenté la crèche avec son frère dès ses 5 mois. J'ai juste averti les éducatrices qu'ils étaient susceptible de faire des crises d'épilepsie et me suis assurée qu'elles sachent réagir correctement. Sans entrer dans les détails.

Il a fait ses expériences, a gagné en autonomie, en témérité.

Quand il a eu une année, nous avons déménagé et j'ai saisi l'occasion (en accord avec l'unité médicale qui le suivait) pour le faire redevenir un petit garçon "comme les autres". Le temps a ensuite fait son oeuvre, même si, contrairement à Monsieur "petit plat", j'ai encore le coeur qui se serre parfois.

Quand je me sens en confiance, j'aborde ouvertement le sujet et je parle volontiers de mon expérience. Le fait qu'elle se révèle totalement positive m'y aide sans doute.

Mais je n'ai jamais fait allusion à son vécu avec le corps enseignant depuis qu'il a commencé son parcours scolaire il y a 4 ans de cela.

Je sais qu'il est possible qu'il connaisse quelques difficulté dans certaines matières, mais je veux lui laisser une chance de prouver par lui-même qu'il n'en n'est rien. Sans que ses maîtres et maîtresses aient des a priori. Sans que leur regard sur lui soit biaisé.

L'école enfantine (la maternelle) s'est déroulé sans aucun problème. J'ai découvert un petit garçon très sociable, vif, intéressé, leader dans sa classe et apprécié par les enfants des autres niveaux. Un petit gars bien dans ses baskets que ses maîtresses trouvaient agréable et pas en retard du tout.


Je craignais un peu le passage en primaire (le CP), le changement de maîtresse, l'apprentissage plus poussé, les notions précises à assimiler. Et, à nouveau, il est égal à lui même : bosseur, exigeant, volontaire, appliqué.

Il décide souvent de faire tous ses devoirs de la semaine en une fois et se tient à sa décision. Il réécrit plusieurs une même lettre jusqu'à être satisfait du résultat. Il me rappelle régulièrement quand j'oublie de lui faire répéter ou faire quelque chose. Après 3 mois d'école, il commence à déchiffrer seul de petits livres. Il apprend le livret en écoutant son frère aîné.

J'ai l'impression qu'il a retrouvé sa place de leader en observant la réaction de ses camarades quand il arrivent à l'école. J'entends son prénom prononcé par plein de petites voix différentes.

Et il y a 3 jours, il a ramené les résultats de ses premières évaluations scolaires. Et Monsieur "petit plat" a laissé échappé un

"P*+&%ç, quelle fierté !"

Ça venait du coeur et ça résume parfaitement notre sentiment à tous les deux après les 6 années et demi que nous avons passé au côté de ce petit homme.

Sélection du 21 novembre 2014

Je me permets de rajouter à mon billet cette illustration découverte sur le mur FB d'une copinaute et qui vous permet d'en apprendre plus sur ce qu'est l'AVC de l'enfant. N'hésitez pas à partager !


17 commentaires:

  1. Texte très émouvant. Un petit warrior qui croque la vie à pleine dent.
    Caroline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un p'tit gars qui en veut, depuis toujours.

      Merci pour ton gentil message !

      Supprimer
  2. Bravo! Félicitations vous pouvez être fiers!

    RépondreSupprimer
  3. Bravo à ton petit bonhomme !! vous pouvez être fiers de lui !!

    RépondreSupprimer
  4. J'imagine bien ce sentiment de fierté fasse aux prédictions fatalistes. Nous avons connu la même chose pour d'autres raisons et super warrior a bluffé tout le monde.
    Bravo à ton fils ! Quel bonheur de voir que les choses se passent beaucoup mieux que prévu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne jamais baisser les bras … C'est ma façon de voir la vie ...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...