@ Ma smala et moi: décembre 2014

29 déc. 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #44

C'est pas chouette :

  • ne pas avoir trouvé Jessie de Toy Story pour le Noël de N. et l'entendre me la réclamer plusieurs fois
  • la gastro qui nous a poursuivi durant notre séjour chez papy et mamie
  • rentrer plus tôt que prévu à la maison à cause du point précédent et parce que les conditions climatiques n'étaient pas propices à la suite de notre déplacement
  • regretter de ne pas avoir reçu quelques cadeaux de plus (seul Monsieur "petit plat" m'en a offert un ...) : je sais que Noël ne se résume pas qu'à ça, mais j'aimerais bien être moi aussi un peu gâtée

C'est chouette :
  • regarder des Disney en famille et compléter notre collection grâce au grand barbu ^^
  • écouter ma smala chanter "Libérée, délivrée" à tue-tête
  • recevoir un petit mot d'une personne très chère et être profondément touchée
  • les yeux brillants des "petits plats" le 25 décembre au matin
  • faire une descente shopping dans ma boutique préférée
  • rentrer plus tôt que prévu à la maison et retrouver les cadeaux laissés en plan le 25

Il paraît que j'ai un petit "dalma-chien" chez moi ^^

Avoir un docteur qui use et abuse de la piqure ! Aie !!!

Des petits mots qui touchent plus que d'autres
Se faire un dernier plaisir déco

Une dernière fournée spéciale pour le grand barbu

L'année prochaine, penser à faire un arbre
plus grand pour glisser les cadeaux à ses pieds ^^

Monsieur "petit plat" lit mon blog et
je me suis offert moi-même le sweat

La cuisine en famille, y'a que ça de vrai !

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

25 déc. 2014

Christmas Tag



Un petit billet le jour de Noël, pas du tout prévu, mais c'était si gentiment demandé par ma compatriote Yslael (Tiny girl in a tiny world) que je n'ai pas pu résister.

1. Noël : à quoi ce mot te fait penser ? Énumère 5 choses qui sont reliées à Noël pour toi ?

Enfants, magie, plaisir, joie, cadeaux

2. Partage avec nous ton meilleur souvenir de Noël ?

Mon meilleur souvenir ou plutôt mes meilleurs souvenirs, ce sont ceux les Noëls que je partage avec mes enfants depuis qu'ils sont en âge de comprendre ce moment magique. J'aime regarder des dessins animés de Walt Disney le 24 au soir, pique-niquer sur la table du salon, chanter, jouer. J'ai le coeur qui bat la chamade quand je vois l'émerveillement dans leurs yeux le matin de Noël en découvrant les cadeaux au pied du sapin. J'aime qu'on ouvre les paquets à tour de rôle pour profiter pleinement de ce moment. J'aime petit déjeuner par terre, au milieu des emballages. Et j'espère trouver toujours de nouvelles idées pour que ce moment reste étincelant même quand ils seront plus grands.

3. Dans un monde parallèle, comment passerais-tu Noël ?

Sincèrement ? J'aimerais pouvoir réunir nos deux familles, chez nous, pour leur faire découvrir le bonheur de nos enfants le matin de Noël. Et leur faire partager nos petits rituels, sans qu'il y ait de critiques parce que ça ne se faisait pas comme ça à l'époque … 

4. Une chanson pour Noël ?

Aie, difficile de n'en choisir qu'une seule ! Je dirais "J'ai vu maman embrasser le Père Noël", une chanson que j'avais apprise avec le choeur d'enfants dont je faisais partie il y a bien longtemps. Les paroles me font craquer :

"C'est Noël et comme chaque année
Pierrot a des joujoux plein sa cheminée.
Mais depuis la nuit même
Il a aussi un secret.
À son nounours qu'il aime
Il murmure. Si tu savais …

Moi, j'ai vu petite maman, hier soir
En train d'embrasser le Père Noël.
Ils étaient sous le gui et me croyaient endormi,
Mais sans en avoir l'air
J'avais les deux yeux entrouverts.
Ah si, papa était venu à passer
Je m' demande ce qu'il aurait pensé ?
Aurait-il trouvé naturel
Parce qu'il descend du ciel
Que maman embrasse le Père Noël ?
(…)"

5. Dis-nous ta gourmandise abusive pour Noël ?

Parce qu'il faut choisir ? Mais j'aime tout ! D'ailleurs ma balance s'en ressent … Allez, parce qu'il faut choisir : les fondants au chocolat.

6. Nomme à ton tour 5 blogueuses (et non pas blagueuses comme voudrait écrire mon correcteur automatique ^^) pour partager l'esprit de Noël tous ensemble

Comme la période des fêtes est chargée pour la plupart d'entre nous, je ne vais désigner personne, mais si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à participer !

Sur ce, que la magie de Noël soit avec vous 
et vos rêves se réalisent !

Je vous retrouve d'ici quelques jours. Le temps pour nous d'avaler quelques centaines de kilomètres, mais aussi quelques kilos de bonnes choses. 
Je vous embrasse 

24 déc. 2014

Magie de Noël es-tu là ?


Je ne sais pas quand j'ai commencé à ne plus apprécier la période des fêtes …

A ressentir de la pression dès le mois de septembre pour savoir comment nous nous organiserons pendant cette semaine.

A avoir l'impression que personne n'est jamais satisfait.

A penser d'abord aux autres et après à nous.

A DEVOIR faire des choses alors que le coeur n'y est pas.

Je me souviens avoir fait des trucs de malades le jour du 25 décembre - alors que nous étions un jeune couple avec Monsieur "petit plat" - pour faire plaisir à tout le monde car nos familles fêtait le même jour, mais à 300 kilomètres l'une de l'autre.

Et puis, avec l'arrivée des enfants, la tension s'est cristallisée.

Nous avons refusé de continuer à traverser le pays de long en large avec eux. Ce que nous étions en mesure de supporter nous, adultes, nous ne voulions pas leur imposer. Nous avons bien essayer d'évoquer une sorte de tournus, mais cela n'est pas allé plus loin que le stade de l'idée.

Avec la naissance des "petits plats", nous avons aussi mis en place nos propres traditions, en essayant de concilier nos deux cultures, nos souvenirs propres. C'est ainsi que le Père Noël a fait son apparition, sans exagération, sans entretenir le mythe à tout prix, juste par petite touche et avec un choix : c'est lui qui apporte les cadeaux durant la nuit du 24 au 25 décembre.

Cette façon de faire n'est pas appréciée par tout le monde. On marche donc sur des oeufs dès que Noël approche. On croise les doigts pour que personne ne vienne briser la magie, qu'on laisse encore un peu d'insouciance et de plaisir à nos enfants.

A tel point que nous ne faisons plus la veillée de Noël ailleurs qu'à la maison, qu'on ouvre les cadeaux tous ensemble, le 25 très tôt le matin, dans l'excitation générale, la joie et la bonne humeur.

Parce que j'avais envie de vivre Noël comme une fête pour mes enfants.

De faire entrer progressivement la magie chaque jour chez nous. Se réveiller en ouvrant une porte du  calendrier de l'Avent. Les laisser décorer la maison à leur goût. De faire monter l'excitation en accueillant un lutin du Père Noël l'espace des quelques semaines.

De pique-niquer le soir de la veillée de Noël (mais attention, un pique-nique de luxe ^^) autour de la table du salon plutôt que de passer de longues heures assis à table. De regarder des dessins-animés de Walt-Disney pelotonnés tous ensemble sous un plaid. De jouer à des jeux de société. De rire. De chanter.

Parce que j'ai mal vécu les remarques sur la quantité de cadeaux que reçoivent mes enfants (4 enfants multipliés par deux paires de grands-parents, des parrains-marraines et des parents, ça fait déjà environ 16 paquets …), les "tiens-toi tranquille", les "chuuuut", etc qui gâchent mon plaisir. Les heures interminables à table.

Parce que j'ai envie de retomber moi aussi en enfance. De retrouver cette magie qui a disparu. D'avoir le coeur qui bat en les voyant découvrir les paquets sous le sapin. D'avoir les larmes aux yeux quand je vois qu'ils ont reçu ce dont ils rêvaient depuis longtemps. De les entendre dire "merci Père Noël !" avec des yeux étincelants.

Et ensuite seulement, quand notre famille a fêté Noël à sa façon, de s'attaquer au tour de force qui consiste à rendre visite à nos deux familles pendant les 6 jours de congé de Monsieur "petit plat" …

En se prenant toujours la tête pour savoir combien de nuits dormir d'un côté et de l'autre. Comment rendre les déplacements le moins pénible pour les enfants. Comment les occuper pendant les multiples repas étant donné qu'ils sont les seuls enfants de part et d'autres. De rentrer crevés pour reprendre le travail dans la foulée.

Bref, vous l'aurez compris. Je n'aime plus l'attente, la pression, le stress, l'insatisfaction inhérents à la période de Noël.

Je souhaite juste une chose : que mes enfants soient heureux, qu'ils aient des étoiles dans les yeux et le coeur et que cela dure le plus longtemps possible afin qu'ils ne perdent pas cette part de magie qui fait de Noël un moment unique.

22 déc. 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #43

C'est pas chouette :

  • être fatiguée (mais me réveiller tous les matins à 5h30 sans raison)
  • le tout nouveau Buzz l'éclair de N. déjà cassé par une petite main invitée chez nous - crise de larmes qui m'a fait bien mal au coeur
  • N. qui pleure parce que Noël est déjà "fini" après la visite des parrains-marraines et des voisins (il faut dire que les Noëls suivants se font sans autres enfants - beaucoup moins amusants donc …)
  • ne faire que des incursions "éclair" sur la bloguosphère (et je ne pense pas que ça va s'améliorer les prochains jours)

C'est chouette :

  • avoir bouclé TOUS mes cadeaux le 17 décembre !
  • un petit souper avec une amie (la 2ème fois dans le même resto en 2 semaines - Monsieur "petit plat" m'a demandé si j'avais pris un abonnement ^^)
  • emprunter des DVDs Disney à ma voisine pour nous concocter un petit programme de fêtes
  • avoir pu exaucer presque tous les souhaits des "petits plats" à une exception (Jessie était introuvable en magasin et je m'y suis prise trop tard pour la commander …)
  • fêter deux fois Noël, avec les marraines et les parrains de nos enfants, puis avec nos voisins
  • A. qui vit l'aventure du lutin à fond les ballons ^^

Passion mini-bus Fisher price

Les cadeaux pour les maître(sse)s sont aussi prêts !

J'ai encore craqué ...

C'est un peu conceptuel, mais ceci est un sapin pour l'apéro ^^

Un joli week-end se termine

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

19 déc. 2014

Carnet de voyage #4 : le pont du Gard

Quatrième et dernière étape de notre séjour en Provence.

La visite sans doute la plus attendue de toute la semaine.

Il faut dire que ça faisait un moment que nous parlions de ce site exceptionnel, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

J'avais très envie que mes enfants ressentent les mêmes sensations lorsqu'ils le découvriraient que j'avais eues, moi-même, enfant.

Des envies de faire "Waouhhhhhh !" et de rester en admiration quelques instants.

Lors de mes dernières visites, avec mes parents puis avec M. "petit plat", nous avions systématiquement accédé au pont par la rive droite.

Comme le parking était fermé à cause des récentes inondations, nous sommes, pour la première fois, passé par la rive gauche et avons découvert l'espace culturel aménagé autour du site. Nous avons fait le choix de d'abord nous rendre près et sur le pont pour ensuite nous arrêter dans les différents zones instructives et interactives à notre retour (comprises dans le prix du parking).

Et le spectacle était de toute beauté …







Sur le chemin du retour, après une balade dans la garrigue, nous nous sommes arrêtés, comme promis aux enfants, dans l'exposition permanente "ludo" qui regroupe des activités pédagogiques destinées aux 5-12 ans. 4 sujets y sont développés :

- voyage dans le passé qui permet aux enfants de se transporter dans l'époque romaine (mention spéciale pour le marché et l'art subtil du payement en as et sesterces ^^)
- sur les traces du passé où ils peuvent se glisser dans la peau d'archéologues
- observation de la nature entourant le site du pont du Gard
- maîtrise de l'eau pour comprendre les difficultés inhérentes à la construction d'un aqueduc (et quand il s'agit de patouiller dans l'eau, mes enfants sont archi-fans !)


Mention spéciale à cette zone, très didactique, que nous avons particulièrement toutes et tous appréciée ! Idem pour l'espace cinéma où nous en avons pris plein les yeux avec le film projeté actuellement "Un pont traverse le temps".

Bref que du positif pour une superbe sortie en famille. Mais, encore une fois, c'était l'arrière saison et il y avait très peu de monde sur le site. Notre impression aurait sans doute été très différente si on était venu en plein été ^^


Site du Pont du Gard
30210 Vers-Pont-du-Gard

Horaire sur le site Internet

17 déc. 2014

Un lutin farceur à la maison - Noël 2014

A. qui a 6 ans et demi, commence à se poser des questions sur l'existence du Père Noël. Difficile quand on commence l'école et qu'on est parmi les plus jeunes de sa classe de garder son insouciance et de ne pas entendre ce que racontent les autres.

Il m'a interrogée à deux reprises. Je n'ai ni insisté sur son existence, ni "avoué" que c'était nous, ses parents, qui lui mettions des étoiles plein les yeux à l'approche des fêtes, car lui-même voulait y croire encore un peu ...

Comme il ne me semblait pas prêt à entendre la vérité mais que je crois quand même que c'est le dernier Noël avant qu'il rejoigne M. dans le grand secret, qu'il est tellement beau à voir quand il en parle, j'ai voulu rendre ce mois de décembre encore un peu plus magique.

Grâce à ma voisine, la talentueuse Maman Taupe, je suis tombée sur une jolie histoire venant du Québec, celle des lutins du Père Noël. Vous trouverez une explication ici.

En résumé. Après avoir travaillé d'arrache-pied 11 mois pour fabriquer des cadeaux, les lutins du Père Noël sont envoyés dans les familles au mois de décembre pour savoir ce que les enfants souhaitent au pied du sapin et voir s'ils sont sages. Quand il fait jour (ou que la lumière est allumée) ils sont immobiles, mais dès qu'il fait sombre, ils s'animent et vont faire leur rapport au vieux Monsieur. A leur retour, il en profite souvent pour jouer des petits tours que les enfants découvrent à leur réveil.

J'ai donc acheté un petit lutin repéré dans une jolie boutique juste à côté de mon travail (je l'ai choisi volontairement très sobre pour pouvoir le "réutiliser" en décoration plus tard) et j'ai raconté cette histoire un peu fantastique aux enfants avec l'aide de M., dans la confidence (il aime beaucoup avoir ce rôle de grand dépositaire du secret de Noël ^^)

Pour accueillir un lutin chez soi, encore faut-il l'attraper ! C'est ainsi que nous avons préparé un piège à lutin en laissant quelques morceaux de biscuits en guise d'appât (les lutins sont trèèèèès gourmands !).

Mais les lutins sont aussi sacrément malins et nous avons plusieurs fois trouvé notre piège vide. Cependant, quelques indices pouvaient laisser supposer qu'une petite créature était passée par là …



Au matin du 3ème jour, notre plan a enfin fonctionné et nous avions un nouveau pensionnaire à la maison.

Oui, je sais, je coordonne toujours
mon lutin avec mon carrelage ^^

Depuis, les blagues se succèdent au rythme d'une par nuit. Notre lutin, qui s'est présenté sous le doux prénom de Zébulon, ne manque pas d'imagination et trouve souvent des complices "pelucheux" pour perpétrer ses méfaits.

Depuis son arrivée chez nous, Monsieur Zébulon nous a :

- sorti tous les sous-vêtements des tiroirs de M. et A. et il les a éparpillé partout dans la chambre


- lu des histoires aux peluches de L. 



- sorti tous les mouchoirs de leur boîte dans notre chambre à coucher
- donné vie à nos mandarines en leur donnant des visages très expressifs
- improvisé un petit concert dans la chambre de N. 
- dessiné des moustaches et des barbes sur les visages de M., A. et N. pendant leur sommeil (vous auriez dû voir leurs têtes quand ils se sont réveillés ^^)
- joué à la Wii avec ses potes


- dessiné une oeuvre d'art sur le miroir de la salle de bain (je vous épargne mes "talents" artistiques désastreux …)
- joué aux petites voitures sur un circuit improvisé (faire bien attention d'utiliser des feutres effaçables, hein ^^)


Je me régale à improviser ses petits tours. Quand je manque d'imagination (ou que je suis trop fatiguée pour faire fonctionner mon unique neurone ^^), je vais piquer des idées sur la page Facebook consacrée  aux pitreries des lutins.

Et chaque matin, le premier réflexe des "petits plats" surexcités , dès leur réveil, est de trouver où notre hôte a bien pu commettre son forfait (*)

Et chaque soir, A. lui prépare une petite collation, le dépose tout près de lui avant de s'endormir. La magie de Noël se prolonge un tout petit peu 

(*) De tout façon, au point où on en est chez nous, avec l'excitation du calendrier de l'Avent, ce n'est pas ça qui va changer grand chose … Je ne sais pas chez vous, mais ici, en décembre, la grasse matinée, on ne connaît pas !

14 déc. 2014

Et la semaine écoulée, alors ? #42


C'est pas chouette :
  • ne pas avoir pu bloguer comme je le souhaiterais
  • le temps qui me manque et 100'000 choses à faire
  • avoir une 'to do list' longue comme le bras et ne pas la voir diminuer parce qu'il y a sans cesse des choses qui se rajoutent
  • l'excitation des "petits plats" à l'idée de faire le sapin de Noël
  • notre sapin qui avait un pied beaucoup trop large pour le mettre dans notre support (ce qui n'a pas arrangé le point précédent …)

C'est chouette :
  • trouver des habits de seconde main presque neufs pour M. et A.
  • continuer à vider mes caisses d'habits trop petits et faire des heureux
  • aller manger asiatique avec la marraine de L. et jeûner pendant toute la semaine qui suit
  • la matinée d'essai de notre super nounou qui s'est plutôt bien déroulée
  • être presque au point pour les cadeaux de Noël (il m'en manque un pour A. et un pour Monsieur "petit plat" et je suis prête)
  • acheter un magnifique sapin
  • la joie des "petits plats" à l'idée de faire le sapin de Noël
  • faire des biscuits de Noël
  • aller voir Astérix et le domaine des dieux avec M. et A. (Alexandre Astier, mon chouchou …)

M. ce grand gastronome … La tartine miel-jambon !

Une fin de journée avec Lady

La cabane qui va bien … Sous le bar de la cuisine ...

Une magnifique journée qui commence

Trop de mignonitude dès le matin

Voyager avec une famille nombreuse, c'est possible !

Triple gniiiiiii !

Il nous a donné du fil à retordre, mais il est (enfin) en place

Croiser un "Hu-coco … dile" (mistinguette L. dixit ^^)
durant la promenade

Se faire un cinéma avec M. et A.

Retrouvez les Bits & Pieces chez Maman Clémentine, les Meli-melow chez Le petit train-train de Mam'Zelle A, les Hauts et Bas chez Ali Alanoix et les J'aime/J'aime pas chez Milie

11 déc. 2014

Famille nombreuse et voyage : mission impossible ? [Les kiddy travellers recrutent]

Je suis tombée, très récemment, sur une petite annonce qui a retenu mon attention. J'ai cogité un moment parce que je ne suis pas quelqu'un qui a spécialement confiance en soi et puis, finalement, je me suis dit que si je ne tentais pas, j'aurais des regrets.

L'équipe Kiddy France est à la recherche d'une maman globe-trotteuse pour rejoindre pendant une année son équipe Kiddy Travellers. Le profil recherché semble me correspondre : une maman qui voyage, en famille et qui blogue.

J'ai donc pensé que moi, 39 printemps (ah non, plutôt hivers) depuis peu, maman de 4 enfants (trois garçons, une fille) de 8 à 2 ans, j'allais tenter ma chance.

Vous qui me suivez depuis quelques temps, vous devez vous en être rendus compte : nous voyageons très régulièrement en famille. Une petite compensation du travail très prenant de Monsieur "petit plat". Souvent absent, des horaires irréguliers, mais quelques semaines de vacances de plus que la moyenne pour récupérer ^^

Comme j'ai toujours réussi à combiner mon activité professionnelle avec la sienne, nous sommes en mesure de partir, en moyenne, trois fois par année. 2 semaines à Pâques, 3 en été et 1 en octobre. Sans compter les escapades pendant l'année.

Le virus du voyage ne date pas d'hier. Mes parents étaient adeptes du camping et, comme mon papa - enseignant - avait de la peine à déconnecter si nous restions à la maison, nous voyagions à chaque vacances scolaires. Avec eux, j'ai découvert la France dans presque ses moindres recoins, l'Italie, l'Allemagne, la Hollande.

Mon premier voyage en avion m'a été offert pour mes 18 ans. Direction la Turquie pour un vrai conte de fée d'une semaine. J'y ai naturellement pris goût et j'ai enchaîné avec environ un grand voyage par année pour découvrir le Canada, le Portugal, la Grande-Bretagne.

Lorsque j'ai rencontré Monsieur "petit plat", j'ai eu quelques soucis ^^ Ce n'était de loin pas un voyageur. Qu'à cela tienne ! J'ai pris les choses en main et je l'ai fait sortir de son petit train-train. En commençant doucement par des régions connues puis en augmentant progressivement les distances. A nous le Maroc, l'Egypte, tout en continuant à vadrouiller dans les pays limitrophes (Rome, Venise, …) !

Le Maroc

Un coucher de soleil magnifique sur le site de Volubilis

Rome





A l'arrivée de notre premier "petit plat", je ne pouvais pas m'imaginer baisser le rythme de nos déplacements. M., à peine âgé de 3 mois, nous avons pris la direction du Sud de la France emportant avec nous (comme la plupart des primipares) la moitié de notre maison. 

A partir de ce moment, à 3 puis à 4 avec l'arrivée de A., nous avons continué à voyager au même rythme, sauf accouchement imminent. Par contre, en devenant parents, nous avons abandonné notre tente et nos chambres d'hôte en amoureux au profit de la location de gîtes. En France essentiellement, dans le Gard, la Provence, la Côte d'Azur, la Loire-Atlantique, les Pyrénées-Orientales, mais aussi en Suisse, au Tessin.

La cité légendaire de Carcassonne

Puis N. est arrivé et le budget vacances menaçait d'exploser (je suis incapable de cohabiter avec un bébé plus de 2 nuits … il fallait donc une chambre supplémentaire !). Je ne pouvais me résoudre à limiter mes envies de bouger pour des raisons financières. J'ai la bougeotte et je l'assume !

J'ai donc cherché un moyen de continuer à découvrir le vaste monde même si nos sortions des normes un-papa-une-maman-deux-enfants. Dès ce moment, nous nous sommes tournés vers une nouvelle façon de voyager : nous nous sommes inscrits sur un site d'échange de maison et partons ainsi, depuis 3 ans, au gré de nos envies, mais également des propositions qui nous parviennent.

Ainsi, avec 3 puis 4 enfants, nous avons passé des vacances merveilleuses dans trois régions différentes de Bretagne, nous avons visité Paris, Amsterdam et sa région, Bruges et alentours et nous avons pris l'avion en direction de Majorque (qui n'était, à franchement parler, pas une destination qui me tentait, mais nous avons été séduits par le programme hors des sentiers touristiques que nous avait préparé la famille qui nous accueillait).


La Hollande





La Bretagne

Visiter en musique, c'est encore plus motivant !

Le Mont Saint-Michel en compagnie de
quelques milliers d'autres visiteurs …
Avec un bon porte-bébé, l'accès est
 tout à fait aisé



Découvrir des spécialités locales dont raffolent les enfants ^^

Des plages pour imaginer mille scenarii 

Paris

A l'assaut de la plus belle avenue du monde

Des vacances pour les petits et les grands ^^

 L'île de Majorque


Les plages et les paysages de rêve de Majorque

Pour le moment, nous nous limitons encore volontairement, pour des raisons essentiellement d'âge, de patience, mais aussi de coût (les billets d'avion à 6 … mamma mia !) aux pays européens et nous nous déplaçons surtout à bord de notre bus VW. Les "petits plats" sont des voyageurs agréables, capables de supporter des trajets de 12-13 heures sans broncher (le lecteur DVD portable, cette invention géniale ^^). C'est à chaque fois une nouvelle aventure pour eux. 


Des châteaux … Chambord, le Haut-Koenigsbourg

Avec le temps et l'expérience, j'ai appris à voyager relax même si nous sommes 6. Passés les premiers "déménagements" et grâce au système d'échange de maison, nous ne prenons que le strict nécessaire et profitons de ce qui nous est offert sur place. Il s'agit pour moi d'un des avantages indéniables !

Outre le gain financier trop souvent mis en avant à mon goût, nous apprécions cette manière de partager, de vivre la région dans laquelle nous nous trouvons depuis l'intérieur, en essayant de respecter au mieux, le mode de vie de nos hôtes. Et que dire des voisins charmants que nous rencontrons ? Des lieux magiques qui ne figurent sur aucun guide ? Des spécialités culinaires que nos hôtes nous laissent ? Des fêtes où nous sommes conviés ?

Les enfants découvrent à chaque fois un nouvel environnement (c'est à celui qui choisira la chambre dans laquelle dormir en premier ^^), de nouveaux livres et jouets, de nouvelles façons de vivre. Ils apprennent le partage, le respect, l'ouverture d'esprit. Et se sont rendus compte, à une ou deux reprises, qu'ils avaient quand même beaucoup de chance dans leur vie quotidienne.

Chaque année, aux alentours du mois d'octobre, nous nous retrouvons tous autour d'une table et partageons nos envies de voyage pour l'année suivante. Ensuite je me charge des démarches pour trouver et finaliser un échange. Nous devons encore parfois freiner l'enthousiasme des enfants qui voudraient tout voir, tout découvrir. Pas besoin de traverser le monde pour être émerveillé (mais ça viendra, je me connais ^^). Donc, si tout va bien, l'année prochaine, nous prendrons la direction de trois nouvelles destinations (l'Espagne semble avoir la cote pour Pâques …).

J'espère sincèrement que mon/notre profil, notre façon de voyager, de faire découvrir le monde qui nous entoure à nos enfants sauront séduire l'équipe des Kiddy Travellers.

Quand les enfants font leur propre reportage photo … ^^

Et j'aimerais surtout prouver que, contrairement à ce que veulent faire croire bien des émissions de télévisions, voyager avec une famille, nombreuse de surcroît, c'est possible, agréable pour les parents ET les enfants. Et qu'il est possible de concilier famille, loisirs, découverte ET culture.


Voilà ! Les dés sont jetés ! Inch Allah ! In bocca al lupo ! Croisez tous les doigts que vous pouvez pour moi ^^

Et n'hésitez pas à liker et partager ce billet si vous voulez me donner un petit coup de pouce !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...