@ Ma smala et moi: Un lutin farceur à la maison - Noël 2014

17 déc. 2014

Un lutin farceur à la maison - Noël 2014

A. qui a 6 ans et demi, commence à se poser des questions sur l'existence du Père Noël. Difficile quand on commence l'école et qu'on est parmi les plus jeunes de sa classe de garder son insouciance et de ne pas entendre ce que racontent les autres.

Il m'a interrogée à deux reprises. Je n'ai ni insisté sur son existence, ni "avoué" que c'était nous, ses parents, qui lui mettions des étoiles plein les yeux à l'approche des fêtes, car lui-même voulait y croire encore un peu ...

Comme il ne me semblait pas prêt à entendre la vérité mais que je crois quand même que c'est le dernier Noël avant qu'il rejoigne M. dans le grand secret, qu'il est tellement beau à voir quand il en parle, j'ai voulu rendre ce mois de décembre encore un peu plus magique.

Grâce à ma voisine, la talentueuse Maman Taupe, je suis tombée sur une jolie histoire venant du Québec, celle des lutins du Père Noël. Vous trouverez une explication ici.

En résumé. Après avoir travaillé d'arrache-pied 11 mois pour fabriquer des cadeaux, les lutins du Père Noël sont envoyés dans les familles au mois de décembre pour savoir ce que les enfants souhaitent au pied du sapin et voir s'ils sont sages. Quand il fait jour (ou que la lumière est allumée) ils sont immobiles, mais dès qu'il fait sombre, ils s'animent et vont faire leur rapport au vieux Monsieur. A leur retour, il en profite souvent pour jouer des petits tours que les enfants découvrent à leur réveil.

J'ai donc acheté un petit lutin repéré dans une jolie boutique juste à côté de mon travail (je l'ai choisi volontairement très sobre pour pouvoir le "réutiliser" en décoration plus tard) et j'ai raconté cette histoire un peu fantastique aux enfants avec l'aide de M., dans la confidence (il aime beaucoup avoir ce rôle de grand dépositaire du secret de Noël ^^)

Pour accueillir un lutin chez soi, encore faut-il l'attraper ! C'est ainsi que nous avons préparé un piège à lutin en laissant quelques morceaux de biscuits en guise d'appât (les lutins sont trèèèèès gourmands !).

Mais les lutins sont aussi sacrément malins et nous avons plusieurs fois trouvé notre piège vide. Cependant, quelques indices pouvaient laisser supposer qu'une petite créature était passée par là …



Au matin du 3ème jour, notre plan a enfin fonctionné et nous avions un nouveau pensionnaire à la maison.

Oui, je sais, je coordonne toujours
mon lutin avec mon carrelage ^^

Depuis, les blagues se succèdent au rythme d'une par nuit. Notre lutin, qui s'est présenté sous le doux prénom de Zébulon, ne manque pas d'imagination et trouve souvent des complices "pelucheux" pour perpétrer ses méfaits.

Depuis son arrivée chez nous, Monsieur Zébulon nous a :

- sorti tous les sous-vêtements des tiroirs de M. et A. et il les a éparpillé partout dans la chambre


- lu des histoires aux peluches de L. 



- sorti tous les mouchoirs de leur boîte dans notre chambre à coucher
- donné vie à nos mandarines en leur donnant des visages très expressifs
- improvisé un petit concert dans la chambre de N. 
- dessiné des moustaches et des barbes sur les visages de M., A. et N. pendant leur sommeil (vous auriez dû voir leurs têtes quand ils se sont réveillés ^^)
- joué à la Wii avec ses potes


- dessiné une oeuvre d'art sur le miroir de la salle de bain (je vous épargne mes "talents" artistiques désastreux …)
- joué aux petites voitures sur un circuit improvisé (faire bien attention d'utiliser des feutres effaçables, hein ^^)


Je me régale à improviser ses petits tours. Quand je manque d'imagination (ou que je suis trop fatiguée pour faire fonctionner mon unique neurone ^^), je vais piquer des idées sur la page Facebook consacrée  aux pitreries des lutins.

Et chaque matin, le premier réflexe des "petits plats" surexcités , dès leur réveil, est de trouver où notre hôte a bien pu commettre son forfait (*)

Et chaque soir, A. lui prépare une petite collation, le dépose tout près de lui avant de s'endormir. La magie de Noël se prolonge un tout petit peu 

(*) De tout façon, au point où on en est chez nous, avec l'excitation du calendrier de l'Avent, ce n'est pas ça qui va changer grand chose … Je ne sais pas chez vous, mais ici, en décembre, la grasse matinée, on ne connaît pas !

3 commentaires:

  1. Génial! Moi aussi je profite des instants magiques, car Louise grandit....Et si jamais c'est le dernier Noël avec le PN, alors il faut assurer! Bonnes fêtes à vous!

    RépondreSupprimer
  2. Roooo mais j'adore cette idée du lutin farceur !!! A mettre sous le coude pour l'année prochaine !

    RépondreSupprimer
  3. Roooo, c'est fantastique cette idée du lutin farceur. GE-NI-AL.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...