@ Ma smala et moi: Les vacances, autrement : l'échange de maison #1

13 nov. 2015

Les vacances, autrement : l'échange de maison #1

A y regarder de plus près, je me dis que je dois vous donner l'impression de rouler sur l'or pour partir aussi souvent en vacances …

Hors, en tant que famille dite "nombreuse" qui n'a malheureusement pas un budget extensible (ça se saurait sinon ...), si nous pouvons nous permettre de partir en général 3 fois par année, c'est parce que l'on bénéficie d'un petit coup de pouce.

Depuis la naissance de MonsieurN et les "complications" liées au fait d'être une famille de 5 personnes (vous avez déjà sans doute remarqué que tout ou presque est prévu pour une famille standard de 4 personnes, les gains lors de concours y compris d'ailleurs), nous avons pris la décision de voyager différemment. Difficile en effet de loger une famille de 5, puis de 6 sans y laisser un rein en pleines vacances scolaires. Pas facile de voyager "léger" (entendre par là : déménager la moitié de la maison pour partir 3 semaines) quand on a 3 enfants de moins de 5 ans. Marre d'être "étouffé" par le flot des autres touristes (ce n'est pas toujours facile de voyager avec de jeunes enfants). Il nous fallait trouver une autre solution pour continuer à voyager régulièrement (c'est un besoin presque "vital" pour notre famille qui ne fait que se croiser le reste du temps).

Adieu donc les chambres d'hôtes cosy en amoureux de nos "jeunes" années, les locations de vacances de parents primipares (1 chambre pour les adultes, 1 chambre pour bébé - il en allait de ma santé mentale - je suis incapable de dormir avec un bébé à côté de moi), bonjour ... l'échange de maison !

Bretagne -  été 2011 (premier échange avec vue sur l'océan …)
J'ai découvert cette manière de découvrir le monde en 2007, peu de temps après la naissance de MonsieurM. Le principe : on s'inscrit (ou pas) sur un site et ensuite un échange sa maison contre une autre pour une durée plus ou moins longue, dans l'endroit du monde de son choix. Simultanément ou en différé. Avec ou sans voiture. Et on en profite pour vivre comme un habitant du pays choisi.

Cela m'avait tout de suite interpellée et j'ai passé pas mal de temps à chercher des informations. J'ai cogité aussi (comme souvent), hésitant sans cesse à faire le pas. C'est que ce n'est pas une décision anodine, quoi qu'on en dise.

J'avais peur de laisser ma maison à des inconnus, de les imaginer vivre chez moi (sans que je sois présente pour surveiller, uh, uh ...), que quelqu'un dorme dans MON lit, des éventuelles dégradations. Peur aussi de ce qui m'attendais chez les autres, d'être déçue, trompée. Bref, des angoisses justifiées, mais, pour le moment, après plus de 10 échanges, totalement exagérées ! Parce que, et j'en reparlerai, l'échange de maison, c'est bien plus, à mon sens, que de simples vacances "économiques".

Finalement, un soir de 2010, désespérée de ne trouver aucune solution pour les vacances d'été de l'année suivante, j'ai pris mon courage à deux mains ^^ Monsieur Mon Mari n'était pas très chaud non plus (c'est un peu son caractère, la nouveauté et lui, ça fait deux) mais il m'a fait confiance. C'était le moment où jamais !

Majorque - Octobre 2011
J'ai décidé de nous inscrire sur un site payant, qui avait un numéro d'appel direct dans notre pays (la Suisse) en cas de souci. Cela m'a paru plus rassurant quand on se lance pour la première fois et le fait de payer pour mettre une annonce m'a semblé un gage de sécurité supplémentaire (je ne risquais pas de tomber sur tout et n'importe quoi). Dans un premier temps (cela a changé par la suite), mon choix s'est porté sur Homelink, l'un des trois principaux organismes d'échange.

Pour 130.- francs ou 120 euros par année (dégressif en fonction du nombre d'années choisi), la possibilité est donnée de faire un nombre d'échanges illimités et de bénéficier d'une assistance personnalisée pendant toute la durée de l'adhésion (des représentants dans 27 pays selon ce qui est annoncé). Pour avoir dû y recourir à une occasion, je dois avouer que j'ai été très bien accueillie et aidée.

Majorque - octobre 2011
Ce premier pas franchi, reste à préparer une offre alléchante pour présenter sa maison ET sa région. Et à faire quelques petits aménagements pour partir en voyage l'esprit tranquille. Je vous en reparlerai dans un prochain billet (ça c'est du teasing de la mort-qui-tue ^^)

5 commentaires:

  1. Je vais suivre. Je voulais te demander des infos puisqu'avec 4 enfants aussi. Et les mêmes craintes. Le même mari réticent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de points communs ! Tssss, ces hommes ^^

      Supprimer
  2. Sympa d'avoir un retour sur ce type d'échange. J'avoue que l'idée qu'on puisse fouiller dans mes affaires pendant que je ne suis pas là me refroidit trop pour l'instant, mais c'est sans doute un a priori stupide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la mesure où je n'ai "rien à cacher", je pars l'esprit tranquille. Et il ne me viendrait jamais à l'idée de fouiller dans les affaires de nos échangeurs, donc je pense (j'espère ^^) que qu'ils se comportent de même ...

      Supprimer
  3. Oh oui continue. J'adore ce billet parce que je serais bien incapable de laisser ma maison mais en même temps ça me fascine de découvrir l'avis de ceux qui sautent le pas.

    Et sinon oui, je veux bien savoir pour la marche de château fort, ça me turlupine toujours, huhu.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...