@ Ma smala et moi: Lettre à une jeune femme visitant un musée ...

1 août 2016

Lettre à une jeune femme visitant un musée ...


Chère vous,

Ce jour-là, au Mémorial de Vendée, vous nous avez agressés sous prétexte que nos enfants étaient mal éduqués et que nous manquions de civisme (un mot tellement à la mode ces derniers temps ...).

Vous nous avez fait la morale, vous nous avez jugés. Vous aviez la science infuse alors que nous n'aviez pas d'enfants à vous. La théorie était de votre côté et nous, parents d'enfants en chair et en os, étions des incapables. Dans ce musée, pourtant pensé pour les enfants, les nôtres étaient de trop. Ils vous gênaient, vous dérangeaient et gâchaient votre journée.

Vous avez été blessante, insultante, devant nos enfants et devant les autres visiteurs. Votre réaction disproportionnée m'a touchée plus que de raison et m'a fait me remettre joliment en question.

Car malgré ce que vous aviez l'air de penser, je n'ai pas du tout la prétention de penser que je suis une maman parfaite. Loin de là !

Au contraire, j'ai plutôt tendance à voir mes défauts (que je trouve nombreux ...) que mes qualités (il doit bien y en avoir quelques une ^^)

Si je devais me décrire, je dirais que je suis une maman aimante, mère poule, mais aussi relativement sévère et qui manque malheureusement de patience. Étant souvent seule avec la smala, je trouve que mes enfants ont un cadre (parfois même assez rigide), indispensable à mes yeux si je ne veux pas me laisser "submerger" par la "masse".

Jamais je n'oserais non plus prétendre que mes enfants sont parfaits ! Je n'ai pas encore trouvé le mode d'emploi (il n'est pas fourni à la naissance, vous savez ...) et nous ne vivons malheureusement pas dans le monde des bisounours ... Ce sont des enfants comme les autres, exubérants parfois, qui testent les limites de temps en temps, qui se cherchent, se chamaillent. Chacun a son caractère propre et notre constellation familiale évolue en fonction des états d'âmes, des affinités, des amours (et des désamours) de chacun(e). Je répète souvent les mêmes choses "un mot magique s'il te plaît", "on dit bonjour, merci, au revoir", etc avec cette impression de passer ma vie à faire ça, mais je m'aperçois que c'est aussi le cas chez les autres !

Parce que oui, même si cela pourrait vous étonner, je cherche à ce que mes enfants soient polis, respectueux et, aussi bizarre que cela puisse vous sembler, instruits. C'est pour cette raison que nous les amenons dans les musées. Pour leur transmettre des connaissances. Pour que leur culture soit aussi large que possible. Pour qu'ils s'émerveillent, s'attristent, se passionnent et aient envie d'en savoir encore plus. Pour qu'ils apprennent aussi des erreurs de ceux qui les ont précédés.





Même si cela ne vous a pas sauté aux yeux (mais votre esprit était peut-être trop obtus pour cela ...), il s'agit surtout d'une fratrie qui s'entend plutôt bien. Je dis souvent que je n'aurais sans doute pas eu 4 enfants s'il n'y avait pas une bonne harmonie entre eux. Ils ne se tapent pas (c'est une chose que je n'ai pas toléré dès le début), ne se hurlent pas gros mots à la figure, jouent bien ensemble, sont souvent collés-serrés pour certaines activités. Ils sont plutôt bienveillants les uns avec les autres, même s'il y a des bugs parfois (et si ce n'était pas le cas, je crois que je me poserais des questions ...).

Je les laisse aller chez leurs amis sans trop de souci car je sais que cela se passera bien. Même si je répète chaque fois les mêmes consignes : être poli, donner un coup de main quand cela peut-être nécessaire, manger de tout (et éviter de dire "beuuuuuurk, je n'aime pas ^^"). D'après les retours que j'ai des autres parents, il semble que ça se passe plutôt bien. Même que j'ai des amies téméraires qui acceptent de mes les prendre les 4 en même temps car - je les cite - "tes enfants sont chouettes et on n'a pas l'impression d'en avoir 4 de plus".

Bref, je suis une maman fière de ses enfants, mais peu sûre d'elle. Et un rien suffit à ébranler ma confiance ...

Alors quand vous avez apostrophé MMM pour lui dire tout le mal que vous pensiez de nous, mon sang n'a fait qu'un tour, mais que mon manque de répartie m'a (à nouveau) joué des tours. Ou plutôt non, mais comme j'avais envie de dire des choses pas très polies et agréables, je me suis abstenue ... La smala était tout près de nous, il m'est apparu plus intelligent de montrer l'exemple et de prendre sur moi. Les enfants sont des éponges vous savez et ils suivent l'exemple de leurs parents (ça n'a pas été la partie la plus facile, facile de notre altercation, je dois quand même l'avouer ...).

Ma première réaction a été de vous demander si vous aviez des enfants à vous. Car, moi la première, je tenais de magnifiques théories avant d'avoir des enfants (ne dit-on pas : avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants ?). Vous m'avez répondu que vous en gériez quotidiennement 30 et que vous le faisiez beaucoup mieux que moi avec les miens ... J'étais estomaquée ! Comment est-ce possible de juger ainsi les autres ? Puis je me suis dit : "Pauvres enfants ... "

Vous m'avez ensuite lancé à la figure que quand on avait des enfants mal éduqués, on ne fréquentait pas les lieux publics pour infliger cela aux autres. Je n'ai rien trouvé d'autre à vous dire que de vous calmer, puis à battre en retrait. MMM pense que vous étiez dépressive ...

Mais votre méchanceté m'a fait me sentir coupable ... Et me demander tout de suite si j'étais complètement à côté de la plaque ... Me remettre en question ... Repenser au comportement des autres familles dans le musée ... Me dire que, oui, peut-être, effectivement, les autres enfants étaient plus tranquilles, plus silencieux, moins passionnés, moins nombreux. Que nous faisions peut-être tout faux ?

J'ai eu cette boule à l'estomac tout le reste de la journée. Et le lendemain aussi. Je me suis surprise à dire à mes enfants de se taire, de se calmer plus que de raison dès que nous étions à l'extérieur. A repenser à nos précédents sorties culturelles. A me demander si, au Louvre par exemple, il régnait un silence de cathédrale ? Si au musée des Confluences on n'entendait pas un bruit ?

Vous avez mis à mal mes murs déjà lézardés par mon manque de confiance en moi et j'aurais tellement aimé mieux défendre mes enfants face à tant de méchanceté.

C'est que, dans le contexte actuel, je rêve encore de pouvoir leur apprendre à être tolérants, à apprendre à regarder d'abord la poutre qui est dans son oeil plutôt que la paille qui est dans celle de son voisin, à ne pas juger sans preuve et sans connaissance.

Je voudrais qu'ils profitent d'être des enfants car grandir ce n'est pas toujours très drôle. Qu'ils soient fiers de leurs personnalités et ne cherchent pas, à tout prix, à entrer dans un moule parfait. Que c'est merveilleux d'être enthousiastes pour un projet, pour un sujet.

Vous étiez jeune, mais aigrie et intolérante. Vous avez pourri notre fin de journée.

Mais ce que vous ne savez sans doute pas (à moins de tomber sur cette article ^^), c'est que vous m'avez aussi rendue encore plus fière de mes enfants. Eux qui ne sont pas agressifs, qui sont emphatiques, tolérants, qui côtoient les autres sans problèmes, qui aiment apprendre, visiter, aller au musée, qui se passionnent, qui ont de l'imagination à revendre, qui ont des amis.

Ils sont le contraire de ce que vous pensez d'eux (et les plus petits vous ont pris pour une sorcière ^^)

Je vous souhaite de prendre un peu exemple sur eux avant que votre vie devienne trop triste ...

Bien à vous (et à bientôt dans un autre musée ^^)

8 commentaires:

  1. Ton article me touche énormément. Dans la réaction que tu as eu, j'ai l'impression de me voir. Les gens sont cons ! Beaucoup porte des jugements et te font forcément douter de qui tu es. Malheureusement ce ne sera pas la dernière fois. Car des cons, il y en a partout :'(
    Et malheureusement on continuera à se remettre en question parfois inutilement car comme dans ce cas là, tu n'avais pas de tords. Juste une folle aigri (comme tu le dis), qui devait avoir un pépin de travers et qui s'est défoulé sur vous.

    Maintenant que je suis maman, je suis de l'autre côté et je te comprends complètement. Je suis désolée pour toi, qu'elle ait pu gâcher ton weekend. Mais tu as de ton côté, toutes les mamans du monde ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire.

      Je doute facilement, mais je me reprends aussi rapidement ;) Et le fait de l'écrire, ça me permet d'excorsiser !

      Supprimer
  2. Cette altercation me rappelle un mauvais souvenir. L'année dernière, en camping, une bonne femme aigrie m'a agressée parce qu'elle trouvait les enfants (3 et 6 ans) bruyants le matin au réveil. D'autant moins supportable pour cette sorcière que le réveil était matinal. Nous étions sous tente, dans un camping en montagne. Les grasses matinées dans ce genre d'endroit sont rares. Mais la sorcière en voulait et m'a engueulée.

    Ça faisait 5 ans que nous passions nos vacances comme ça. Avec des matins plus ou moins houleux. Il n'y a eu que cette bonne femme pour râler. Ça ne m'a pas empêchée, tout cet été, de le passer en disant aux mômes de ne pas faire de bruit, d'être calmes, de repenser à cette aigrie et de craindre que d'autres viennent nous en passer une à cause des mômes !

    Bref, tout ça pour te dire que je te comprends tout à fait. Et je suis désolée qu'elle ait gâché votre sortie :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des c..s et des c....s partout, malheureusement. Mais c'était la première fois que j'étais prise à partie de la sorte.

      Je devrais arriver à me blinder, mais ce n'est pas facile quand on n'a pas l'habitude ;)

      Supprimer
  3. Bonjour madame,

    Je vous lis depuis quelques temps déjà et il me semble que vos enfants respirent la gentillesse et la joie de vivre.
    Ne vous laissez pas ronger par des scrupules ou autres.
    Dites-vous qu'il y a des sottes gens qui à défaut de s'en prendre à elles-mêmes s'en prennent aux plus faibles c'est-à-dire souvent aux enfants.
    Alors une grande fratrie cela doit être détectable pour eux.
    Prenez soin de vous pour vos chers et beaux enfants et oubliez les même si souvent c'est plus facile à dire qu'à faire.
    Cordialement A-C.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre commentaire, je suis touchée !

      Supprimer
  4. Je ne commente pas souvent tes posts, mais là, je ne peux m'empêcher de t'envoyer tout mon soutient! Cette personne est une vilaine sorcière, folle et très aigrie comme tu le dis. Je suis l'aînée d'une fratrie de 6 enfants, mes parents en ont vu et entendu de toutes les couleurs lorsqu'on faisait des sorties en famille... Aujourd'hui, en tant que maman, j'ai également déjà vécu ce type de situation et je trouve ça vraiment triste. Ces gens qui se permettent de juger alors qu'ils ne savent rien sont véritablement stupides. Tu es une maman formidable, tes enfants sont curieux, très bien élevés et naturellement plein de vie. ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton gentil commentaire ! C'est intéressant d'avoir le point de vue d'une enfant de famille nombreuse ;)

      Je ne pense pas être complètement à côté de la plaque avec mes enfants, mais quand quelqu'un appuie là où il y a une faiblesse, ce n'est pas toujours facile de faire face.

      Mais ce ne sera ni la première, ni malheureusement je pense, la dernière fois où je serai confrontée à une situation de ce genre ...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...